Luddareddu, Porto-Vecchio célèbre sa tradition

Comme chaque année le 31 juillet, Porto-Vecchio perpétue une tradition séculaire, celle de Luddareddu.

Avant de rejoindre leurs familles parties avec le bétail passer l'été dans les villages de montagne, les Porto-Vecchiais célébraient la fin du mois de juillet, synonyme de travaux de forçats (démasclage du liège, fenaison, battage du blé, récolte du sel, de chaleur accablante et de malaria).
Une célébration où règnent l'ironie et les sarcasmes à l'issue de laquelle Luddareddu (petit juillet en corse), bonhomme de paille qui symbolise le mois de juillet et tous ses maux est brûlé au son d'une chanson qui lui est dédiée.

Aujourd'hui les temps ont changé, mais la ville, profondément attachée à son histoire, continue de rendre hommage à toutes celles et tous ceux qui ont contribué, à la sueur de leur front, au développement économique de la cité.

Une tradition portée par toutes les générations de Porto-Vecchiais, des plus anciens, à l'image des seniors de l'association Corsica Bella qui vous proposent un atelier de confection de mini-Luddareddu, aux plus jeunes, et en particulier les enfants du centre de loisirs communal qui ont la mission de réaliser le bonhomme de paille.

Cette année, en raison du risque incendie et en raison d'un arrêté préfectoral interdisant l'emploi du feu, le Luddareddu ne sera exceptionnellement pas brûlé.

Au programme cette année

Luddareddu Porto-Vecchio célèbre sa tradition
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x